Fusillée pour l’exemple !

Publié le par letang-moderne

batho.jpgLes soldats sont toujours inutilement sacrifiés. Ceux qui meurent au combat, comme ceux qui servent d’exemple  en étant fusillés sous les yeux apeurés  de leurs condisciples.

C’est exactement la démonstration qu’a voulu faire Hollande, en exécutant d’une rafale de twitt  sa ministre trop bavarde.

Quand le gouvernement s’engage corps et âme dans la boucherie libérale, il ne saurait tolérer la moindre petite voix discordante. Le raisonnement est une arme de destruction massive contre les dogmes et les catéchismes.

La violence avec laquelle Hollande et Ayrault ont agi est le révélateur d’une stratégie  de tyran absolutiste, pète-sec et bornée. Des Chicago boys !

Le bilan de la politique écologiste depuis un an  est une véritable catastrophe, le ministère a d’abord été découpé, le reléguant ainsi au rang de 10éme ministère, puis mis  directement sous la pression des lobbies qui avaient bien compris  le sens  de l’éviction de Nicole Bricq. Éphémère ministre qui eut l’inconscience de tenir tête aux intérêts des pétroliers.

Delphine Batho était là, parce que c’était un bon soldat. Fidèle elle n’a rien dit sur l’aérfusille.jpgoport de notre Dame, fidèle elle a baissé les yeux devant les marchands de low-coast, fidèle encore, elle  s’est tue lorsque les accords sur le grand marché transatlantique ont désormais autorisé la commercialisation de  poisons dans nos assiettes.

C’était un bon soldat, mais il échappe toujours un détail aux maréchaux cyniques qui envoient leurs piou-pious se faire glouglouter l’honneur  dans le carnage de leur sale guerre.

il arrive parfois, que les femmes et les hommes qui sacrifient leur conviction sur l’autel d’une fidélité se réveillent soudain en regardant ce qu’ils sont devenus !

C’est ce moment de grâce qui a sans doute touché Delphine Batho, qui n’est pas l’esclave qu’ils imaginaient.

Humiliée, écrasée, vexée, sommée de s'abaisser, de s'agenouiller devant les pétroliers, de s'aplatir face aux agriculteurs pollueurs, de s'avilir aux soins des marchands, de s'écraser devant Areva ,  de s'incliner devant monsieur Montebourg, de se courber a chaque conseil, de se prosterner à chaque manifestation de la suffisance hollandaise…  

La voilà qui jette par dessus bord son ambition personnelle  pour  oser dire la vérité !

L’austérité est une barrière d’airain, solide  assurance contre tous les changements !

La voilà instantanément fusillée. Et l’exemple fait son effet.

Dés ce matin les lâches et les vénaux sont sommés de prendre les micros  et les télés d’assaut pour chanter les louanges de la politique budgétaire du gouvernement et dénoncer au passage  la mauvaise ministre qu’était Batho qui n’aurait pas su tirer son épingle du  jeu et n’aurait pas obtenu les bons arbitrages.

gavage1.jpgLa plus fallacieuse et perfide de ces bernaches du matin est sans aucun doute  l’inconsistante Dominique Voynet ! Mise en première ligne par les fauxcialistes  dés lors qu’une sale besogne est nécessaire.

La voilà, expliquant toute sa confiance en Martin, le nouveau ministre, pour décrocher des arbitrages plus avantageux, elle fayote, elle courtise,  elle lèche… elle en bave de trouille.  Beurk !

Voilà le but de cette exécution : faire ramper davantage ceux qui par essence ne sont déjà que des reptiles !

Je crois que ca ne marchera pas, car au fond, de nombreuses voix militantes s’élèvent pour dénoncer la supercherie, le fond de l’affaire  c’est que la mutinerie a commencé.

Hier c’était les courants de gauche du PS, aujourd’hui c’est Noel Mamere qui met le doigt au bon endroit en dénonçant le double discours du gouvernement sur la transition énergétique  et sur la mutation écologique de la société.

Bien sûr que la violence, machiste, de surcroit, freine toujours, un peu, au début, l’ardeur de ceux qui commencent à réfléchir, mais le temps est venu de la grande recomposition  qui permettra de séparer le bon grain de l’ivraie et de mettre en œuvre la politique nécessaire au bien-être de l’humanité !

L’écosocialisme est la base sur laquelle peut se nouer cette nouvelle synthèse !

Commenter cet article

Claudius 03/07/2013 12:29


"Delphine Batho était là, parce que c’était un bon soldat. Fidèle elle n’a rien dit sur l’aéroport de notre Dame, fidèle elle a baissé les yeux devant les marchands de low-coast, fidèle encore,
elle  s’est tue lorsque les accords sur le grand marché transatlantique ont désormais autorisé la commercialisation de  poisons dans nos assiettes."


Voilà un bon bout de temps qu'elle aurait du démissionner.
Faut croire que les couleuvres ne sont pas si indigestes.
Tant qu'il n'y aura pas de clash, l'écologie passera au second rang, et tant que l'écologie passera au second rang, les ministres et parlementaires EELV ne serviront que d'apports de voix.