Et la Politude alors ?

Publié le par letang-moderne

tableau-peinture-riviere-et-galet-gorges-du-tarn-trabaud-rs.jpgTout s’accélère, ca pleure dans tous les coins, celui-ci est déçu  que les choses ne se soient pas passées comme il l’espérait et celle là trouve tout à fait injuste et inadmissible que ses efforts militants n’aient pas rencontrés la liesse populaire !

Taratata que tout cela, de là où nous en sommes, c’est le bonheur du travail bien fait qui doit nous gagner, j’aime à citer le vieux Léon qui disait : « les événements ne sauraient être considérés comme un enchainement d’aventures, les uns après les autres sur le fil d’une aventure préconçue, ils doivent se conformer à leur propre loi rationnelle, c’est dans la découverte de cette loi intime que l’on voit et comprend sa tâche. »

Comme l’autre, j’aime bien caresser les pierres polies, les balancer d’une main à l’autre puis les faire voler loin, très loin, le plus loin possible.

Quelles soient rugueuses, friables ou poreuses, vernies ou mates, toutes ces pierres  sont des matériaux extraordinaires qui scintillent sous les reflets verts du bleu marine.

C’est juste l’effet du temps qui transforme la matière, le temps de l’érosion, du vent, de la césure, le temps de l’oubli.

Il faut écouter le sac et le ressac du fracas  de notre temps, nous regarder nous fracasser sur nos luttes nos espoirs et nos déceptions, il faut laisser le temps agir, et distinguer sagement, la réalité des chimères….. ;

Il faut être poli avec nous même…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article