Entre deux zoos

Publié le par letang-moderne

picasso.jpgEcrire est un travail ingrat qui mène à la solitude c’est une vue de l’esprit qui peut faire croire au voyageur qu’elle lui permet de survivre.

Ecrire c’est peut être survivre écrivait Blaise  Cendrars, fidèle à son enseignement, je m’éprends à mon tour de grands Voyages…

Ainsi ce matin, avant même que la nuit ne s’éteigne je  m’engageais avec l’ami Jeff pour les contrées lointaines des landes, au cœur de la Chalosse, entre Louts et Adour, sur ses rives connues pour miraculeuses déjà depuis la préhistoire !

L’expédition était osée, je ne voudrais pas porter de tort aux ouvriers de Citroën et à leur glorieuse résistance mais je dois l’avouer, tout simplement, leur  C 4 est une  crotte sans nom, une mélasse improbable qui réclame un étrange liquide FAP et se met subitement en croix quand vous n’obtempérez pas à sa demande répétée !

Quel voyage mes amis, arrêts impromptus au milieu de nulle part, cloués au beau milieu d’un passage à niveau, stoppés dans un rond point… il aura bien fallu toute la force miraculeuse de Saint Girons de Hayet pour qu’enfin à Hagetmau bourg nous arrivâmes !

Le rendez-vous  de 9 heures pouvait s’honorer avec un tout petit quart d’heure de retard malgré un dantesque voyage ! L’importance du moment est capital, comme vous le savez le Parti de Gauche tiendra son congrès les 22, 23 et 24 Mars à Bordeaux, C’est un enjeu politique majeur pour notre organisation qui doit à l’occasion affirmer sa capacité à incarner l’le-voyage.jpgalternative crédible et efficiente au libéralisme.  Pour réussir cet objectif, chacun sa tâche, la notre celle de Jeff et moi, est de faire en sorte que les quelques mille délégués, les 200 invités, les journalistes, les délégations des partis étrangers proches de nous puissent  manger, dormir, se déplacer, travailler et communiquer dans de bonnes conditions. Une brochette d’intelligents s’occupant de tout le reste !

Ce matin donc l’enjeu était de faire manger quelque mille  quatre cent personnes pendant trois jours, le mieux possible, et bien sur le moins cher possible ! On est en Aquitaine tout de même ! On ne va pas engraisser la Sodexho  ou je  ne sais quel groupe improbable qui vend des prêts à manger comme on vend une LGV ou un péage d’autoroute !

Une heure plus tard l’affaire est check ! Tous les repas seront confectionnés sur la base de produits locaux, le congressiste pourra se sustenter sans être obligé de vendre un rein, sans imaginer  passer le mois d’Avril à la diète !

Youppie !! Mon camarade et moi sommes très contents, cette forme ingrate  de la militance qui nous emporte loin des conflits sur la démocratie, des es statuts et de  l’article 11 alinéa 24, paragraphe 2316, astérisque 32…

On ne se refait pas… on essaie juste d’être utile à la marche de notre organisation parce qu’on est d’accord ! D’accord sur le fond, sur la forme, sur les cotés en gros et en détail, on est d’accord sur la stratégie de notre partie elle est la nôtre !

amendements.jpgAlors quand en rentrant, entre deux pannes, nous lisons les échanges, les querelles, les bisbilles, les trucs à dormir à debout, les camarades qui se parlent mal, les pas contents, les contres qui sont pour et les pour qui sont contres… arrêtés sur la bande d’urgence de l’autoroute le plus cher de France, entre Pau et Bordeaux, nous, entre de zoos, on est content !!

On est content, on ne comprend pas tout, mais on est content… C’est pour ca qu’a se fatiguer sur des conneries de tâches comme les nôtres on n’a pas le temps de réfléchir aux amendements sur les statuts…

Aujourd’hui j’ai fait un beau voyage….

Ecrire est un travail ingrat qui mène à la solitude c’est une vue de l’esprit qui peut faire croire au voyageur qu’elle lui permet de survivre…..

Commenter cet article