Effroyable stupeur à Bordeaux…. Le prix du vin s’écroule !

Publié le par letang-moderne

GrandsCrus_1_m.jpgRendez vous compte, madame la préfète, en  a laissé choir son couteau à pamplemousse….

Assise sur les terrasses de  la villa primerose, la nouvelle est tombée, méchante et cruelle, brutale et sans appel, le château Lafite, vient de tomber en primeur au dessous des 1700 euros hors taxe !

Sans doute un coup des chinois,  des espagnols, ou peut être même des rois musulmans de Ryad ou d’ailleurs, en tout cas, un sale coup et derrière les apparences et les conventions bourgeoises, un petit monde  est en train de se faire dynamiter.

 Derrière cette dramatique crise, se cache la fin d’un monde.

Ce qu’il faut de souffrance et de femmes courbées dans les brumes de la Gironde, combien de doigts martyrisés par le gel et la taille, le palissage, le rognage et l’effeuillage qui  laissent des traces sur les hommes et les femmes que vous ne dégusterez pas dans un verre de château Lafite !

Depuis 1620 ce vin porte l’esthétisme de la barbarie, de la souffrance et de la domination, ce grand vin de Bordeaux, à 408 euros le ballon, pourrait illustrer a merveille, l’avilissante logique d’un monde qui prospère sur l’enrichissement massif de quelques uns pendant que les autres, tous les autres, succombent sous le joug d’une économie générale qui n’a pas le bon gout de leur offrir trois verres de vins pour 157.75 heures de travail !

Un malheur n’arrive jamais seul, le prix du vin s’écroule, Alain Jupé renonce à sa circonscription, au cœur de Bordeaux, dans ces entrepôts de pierres de Léognan, où l’on stocke le vin, ou l’on conservait des négres comme on stérilise les cèpes, ou depuis longtemps déjà on boucane l’histoire pour la rendre plus acceptable moins choquante, plus compatible avec les us et les  coutumes  de Mr de Rohan.

En quittant sa circonscription Alain Juppé vient de donner un message clair, le prix du vin s’écroule, faites vos jeux rien ne va plus, « le système Chaban » vient de mourir et personne  n’est plus à l’abri de rien !

Le message est d’autant plus clair que le remplaçant de Mr Jupé s’appelle Nicolas Florian, élu de Villenave d’Ornon, UMP radsoc, amateur de vin, de rugby,  et entré en politique dans la comète et sur la même liste que Madame Mazard !florian.jpg

C’est autour de son mari, ancien maire de Villenave d’Ornon que c’est noué le grand deal  de la vie politique bordelaise, depuis les années 1950…. Le vin  de bordeaux a tendance  murir longtemps… avant de décatir très vite !...

Mr Mazard était une sorte de radical socialiste, plus ou moins soutenu par la SFIO, qui recevait les encouragements des communistes locaux, en bisbille avec le chef de la droite Girondine, Mazard fut le seul à soutenir l’éphémère candidature de J.J Servan-Schreiber, dont sa femme fut la suppléante !

Et pourtant, Mr Mazard fut élu Maire de Villenave d’Ornon, désormais  et jusqu’à hier, il y aura toujours un caporal de la droite et de son parti majoritaire, du CDR à l’UMP en passant par le RPR, chaque commune du bordelais aura son  agent de liaison.

C’est cela le système Chaban. La ville centre bordeaux et ses circonscriptions à la droite, les communes périphériques et le département à la gauche, dans la communauté urbaine on gère on maquignonne, on voit selon le moment.

Au indépendants, la mairie d’Artigues et celle du Bouscat…

Aux socialistes la garantie qu’ils garderont à jamais leur fief, le stade Robert Brettes à Mérignac, est situé avenue du Maréchal de Tassigny et  l’avenue Cassagne à Cenon termine place jean Moulin…

Aux communistes la ville de Bègles, ses quartiers ouvriers et ses petits bistrots sympathiques, son club de rugby et ses plantations de radis, on n’embrouille pas, tout le monde est peinard et la vie peut s’écouler ainsi , mais le système se délite, Claude Barande, Maire socialiste de Villenave d’Ornon, ne peut empêcher la chute de Bègles, Noel Mamere,  soutenu par une partie des socialistes récalcitrants au système et par une droite locale plus anti-communiste que calculatrice fini par gagner Bègles et sa circonscription. Le système s’étiole, Juppé perd la communauté urbaine, une fois, puis deux fois, la cogestion est mise en question…

Madame Delaunay, héritière du  grand préfet et authentique résistant Gabriel Delaunay est élue députée de la 2eme circonscription de Bordeaux…. Sous l’étiquette socialiste….

Voilà qu’on boit le château Lafite dans des gobelets en plastique….  

Tout fout le camp ma bonne dame !

Comment voulez vous que le prix du vin ne s’effondre pas ! Dans le cœur de Bordeaux cette deuxième circonscription de la Gironde, François Hollande vient de faire 57% au premier tour !

comard.jpg Pire les rouges, grossiers  épais, accablants, tumultueux   et irrespectueux ont rassemblé 13 % des voix derrière leur candidat du Front de Gauche….

Alors que se noue un drame dans le bordelais, que nul ne maitrise la chute de cette tragédie, les élections du mois de juin pourrait marquer la fin d’une ère dans le  bordelais, une époque  faite d’assemblage et de vinification obscure….

Hier après-midi, à 14 heures, Brigitte Comard, candidate du Front de Gauche, sur la seconde circonscription de Bordeaux et Gérard Boulanger, Président de son comité de soutien, buvaient un thé à la menthe, dans un tout petit café nommé : «  au bout du monde »

www.brigittecomard.fr

Commenter cet article

Un partageux 10/05/2012 15:53

[...] une économie générale qui n’a pas le bon goût de leur offrir trois verres de vin pour 157.75 heures de travail !

Merci pour cette superbe image régionale pour causer d'un monde globalisé qui marche sur la tête. Je la replacerai !