Devenir un grand d’Espagne, niquer la gueuse ! (acte III de la décentralisation)

Publié le par letang-moderne

4684776710_a807836845.jpgRestez couverts cousins ! Vous êtes un grand, et bien que votre logo régional soit absolument ridicule, vous voilà rallié  à mon bleu azur frappé de quelques jaunes étoiles !

Etre un grand d’Europe, reconnu par le plus anciens des länder de la haute choucreterie  teutonne  et s’émerveiller de la réussite  tudesque ! Encenser le modèle irréprochable de la grosse machine-outil germanique, s’émerveiller du soleil de Barcelone, entre amis, au siège du gouvernement basque…   

Commenter la larmichette à l’œil, la montée xénophobe  dans l’ancienne Belgique et se dire qu’il est vraiment urgent de gouverner sans les peuples, parce que les peuples vraiment……  

Les présidents des régions françaises en sont là, leur acte 3 de la décentralisation, n’est rien d’autre qu’un outil supplémentaire de l’intégration à marche-forcé dans la logique de l’empire et de ses seigneurs de la finances !

Entrez mes vassaux, restez couverts mes cousins, vous êtes le cheval de Troie, infiltré dans les institutions ennemies, c’est maintenant sur vous que l’on compte pour en finir avec cette  quémandeuse, cette friponne, cette garce : la République nous emmerde !

C’est bien grâce à vos revendications d’une gouvernance de proximité, d’un droit à l’expérimentation, à votre souhait de jouir d’un pouvoir réglementaire que nous pourrons enfin en finir avec ces chimères carmagnolesques et couteuses que sont les services publics !

Démantelons ! Démantelons !

Hardi mes seigneurs et que rien ne résiste, préférez l’apprentissage au lycée  professionnel, la MFR au lycée agricole, favorisez en tout temps l’école privée à celle du public, inventez un service d’orientation régional entièrement tourné vers les besoins de votre patronat local ne vous souciez ni du citoyen ni du territoire…. L’imperceptible main communautaire organise la liberté… Saisissez votre chance  grand-duc et petit comte,  la concurrence non faussée est une concurrence sans pitié !

Sans moyens pour financer vos écoles et vos hôpitaux, sans un écu pour vos lignes à grandes vitesses ou vos autoroutes, sans le moindre Kopeck pour le logement de vos étudiants, il n’y a plus qu’une solution réduire et encore réduire, marchandiser et encore marchandiser tout ce qui reste des services publics !

Soyez fermes et rigoureux mes cousins ! Soyez inventifs, il faut tondre et saigner la valetaille. Les plus astucieux d’entre vous qui édicteront les règles les plus rigoureuses pourront concourir dans les grands tournois de la compétitivité internationale, les autres iront mourir à Bègles ou à Guéret… Nous leur enverrons deux ou trois cacahuètes pour subsister le temps de leur mort programmée !774583345_925034a07a.jpg

Expérimentez et expérimentez, déléguez sans crainte vos services publics, brisez les lois de la République   qui ne sont que des contraintes d’un autre âge, qui briment le courage et l’audace de nos entrepreneurs, qui freinent  l’enrichissement de nos obligés les banquiers !

Balayons cette idée impie d’une loi identique pour tous ! Le Bordelais à des besoins que le Basque ne connait point, et l’Aquitain jouit d’un destin en rien comparable à celui de ce gueux de Poitevin !

La décentralisation est un mot qui a du sens lorsqu’il y a un Etat, et c’est là que votre ruse est magnifique, en employant ce mot vous feignez le renouveau de la République quand dans la réalité vous créez les structures féodales dont le libéralisme a besoin…  foin des assemblées délibératives et leur sacrosainte libre administration….

3955811219_84967c1e23.jpgUne Europe lointaine et sans visage, du pognon et du pognon pour ce qui osent…. Et un seigneur dans chaque comté… 

Entrez les grands des régions d’Europe, que votre redoutable mécanique est astucieuse briser la République en lui promettant un renouveau ! Messieurs Bravo ! Et chapeau bas !

Commenter cet article