Dernier minute ! Patrick Pujol est bien un homme de droite.

Publié le par letang-moderne

logo-SUDOUEST.FR.jpgHier soir c’était jour de conseil municipal à Villenave d’Ornon. Au programme le premier avenant d’un contrat de partenariat portant sur la réalisation d’équipements publics. La société AUXIFIP est donc  mandatée pour construire et exploiter un certain nombre de  bâtiments qui seront des équipements publics !  C’est cet étrange montage que l’on nomme les PPP (Partenariat Public Privé).

Le journal Sud-ouest n’avait pas jugé utile d’envoyer un journaliste, alors je m’y colle.

Voilà donc un PPP signé, il y a moins de 6 mois, que déjà, il nous est proposé un avenant portant sur le prix d’acquisition du terrain, revu à la hausse de 160 000 euros !

Les élus du Front de gauche, que nous sommes, avions lors du conseil municipal de mois de mai 2012, exposé tous les risques que comporte ce type de montage. Les élus socialistes s’étant abstenus, nous avions sous un air condescendant de la majorité signifié notre opposition à ce type de montage hasardeux pour les finances publiques et juteux pour les grands groupes.

Alors hier soir la délibération qui nous fut proposé est une véritable démonstration de l’esprit qu’imprime notre  Maire à la conduite des affaires municipale. Vous comprenez bien que pour lui, il n’est pas question de reconnaître, une augmentation de l’échéance municipale qu’entrainerait  la hausse du prix de vente du terrain, alors pour ne rien bouger du loyer qui oblige la commune pour 35 ans , le maire qui avait prévu dans son projet initial un appartement de gardien de 95 M2, nous propose en deux coups de gommes astucieux de le transformer en studette de 25 M2. Comme l’économie ainsi réalisée ne fait pas encore tout à fait la maille, là où il avait prévu un parking pour 3 bus scolaires, l’entreprise n’en fera que deux ! Et pour faire bonne bouche on réduira aussi un peu les espaces verts ! Tant pis pour les enfants joueurs de ballons !

Le Maire peut donc, nous dit-il, nous présenter  un avenant sans incidence financière pour la commune, mieux, la gomme ayant été très efficace,  il peut même  afficher ce coup-ci une légère baisse du loyer.

Mais au fond la preuve est faite, que ce type de contrat jette le destin des finances communales au bon vouloir des intérêts privés, et pour sauvegarder ceux-ci, c’est bien le service au public qui est rogné !

Ce coup ci c’est les conditions de travail  et d’hébergement du futur gardien,  c’est la capacité du parking… la prochaine fois on rognera sur quoi  ?

Il y avait une deuxième délibération hier soir, portant sur l’approbation du règlement intérieur des conditions d’accueil périscolaire.cm.jpg

En introduction de ce règlement figure les  règles d’admissibilité  des enfants à ce service municipal. Mon collègue Socialiste, Philippe Barbe, fait noter malicieusement  qu’il doit y avoir une erreur de rédaction dans le document, puisqu’il est stipulé  que seuls les enfants dont les parents ou les tuteurs travaillent seront admissibles à l’accueil périscolaire !

Discrimination intolérable qui pénalise lourdement les enfants dont les parents sont privés d’emplois, et qui punit lourdement ceux que le chômage a déjà meurtris. C’est la double punition, pas de travail pas d’éveil pour les enfants !

C’est une erreur forcement une erreur !

Non ! et deux fois non !  Nous répond le Maire, que ceux dont les enfants auraient été refusés à l’inscription se fasse connaître et ils seront admis de suite…. !

Quelle drôle de conception, pourquoi dés lors institutionnalisé une discrimination tout en affirmant que bien sur, le cœur sur la main, elle ne sera pas appliquée !

Parce qu’au fond il s’agit d’affirmer  son camp, de montrer son ancrage à droite, l’idéologie  doit être affirmée ! Il y en a qui abuse dit le Maire dans un dernier aveu… Faire baisser les yeux au pauvres, les obliger à venir quémander le bon vouloir de Monsieur le Maire, alors que l’accès au service public doit être garanti est le signe d’une conception seigneuriale du rôle d’un élu de la République.

pujol.jpgPatrick Pujol est bien un homme de droite, il essaie de se masquer derrière un apolitisme de façade, mais lorsqu’il s’agit de rogner c’est sur l’appartement du concierge qu’il le fait,  lorsqu’il s’agit de limiter l’accès a un service public c’est sur les plus pauvres de nos concitoyens  qu’il s’acharne…

Si sud-ouest était venu hier soir à la séance du conseil municipal, ils auraient pu informer leurs lecteurs que le Maire de Villenavene ne gere pas plus la ville comme un bon père de famille qu'il n'est un homme   du centre !

C’est un homme de droite !

Commenter cet article

Intolérance 24/07/2014 11:45

Etrange. Cette municipalité a repris un règlement de restauration scolaire qui avait été légué par son prédécesseur, un certain...Patrick Bouillot....

TOUTE LA VERITE 20/02/2016 23:00

Oui, sauf qu'à l'époque la municipalité de gauche appliquait le règlement à la lettre, ce qui n'est pas le cas de l'actuelle, ne vous en déplaise.