Chavez ? Mais qui est Chavez ? Panique à l’Elysée.

Publié le par letang-moderne

chavez-copie-1.jpgIl est 23 heures déjà lorsque tombe la nouvelle, le Président Chavez est décédé. Dans le bureau de François Hollande on termine juste la séance quotidienne de sournoiserie appliquée. Ce soir autour de la table, il y à là  l’impérieux Manuel Valls, châtieur en chef de  toutes les contestations, le cauteleux Sapin, en quête de 6 milliards pour les banquiers, et quelques commis, experts en entourloupes, piperies et autres resquilles !

Quand l’huissier rentre avec un communiqué annonçant la mort de Chavez, c’est une grande panique qui envahit  la perfide compagnie !

Qui c’est celui-ci ? S’interroge le Président.

C’est où le Venezuela ? S’écrie Valls.

Les conseillers diplomatiques sont convoqués sur le champ, Sapin se jette sur Wikipédia, et Valls peste contre la lenteur de Google Earth.  - ils vont avoir des ennuis chez Google -

Il est déjà trois heures du matin lorsque l’équipage arrive enfin à avoir une vision synthétique de la situation !

Pour Valls le bastonneur, la situation est claire, il a même trouvé une formule  empruntée au très mesuré Alexandre Adler, Hugo Chavez est un infâme dictateur, populiste et antisémite qui écrase son peuple sous ses rangers de parachutiste.

Sapin renchérit : Le personnage cumule en effet pas mal de défauts, il est un vrai socialiste, en plus il est populaire largement réélu à chaque fois qu’il brigue un nouveau mandat, anti-impérialiste, et soutien actif de la cause palestinienne !

Evidemment, synthétise le Président, c’est donc un communiste, populiste dictateur et antisémite !

La situation étant maintenant bien connue, nous allons pouvoir rédiger un communiqué.

C’est à ce moment précis que lollande découvre le twitt de Christine Taubira !

« Amitié et respect au peuple du Vénézuela qui dit son cœur brisé et ses craintes du retour hardi des injustices et exclusions. »

Caramba ! S’écrie Valls dans un espagnol très académique, elle nous ecamomille.jpgmmerde celle-ci. Je comprends mieux pourquoi elle a été si faible lors du débat sur l’amnistie des syndicalistes….

- Si ca se trouve elle est communiste éructe Sapin qui s’était endormi.

- Heu… vous avez vu… regardez  Google : la Guyane… la Guyane  c’est juste à coté du Venezuela ose un conseiller… 

- Bon on ne  tient pas compte de son communiqué.

Hollande a tranché. C’est vraiment un homme de pouvoir s’émoustille un jeune conseiller.

Et zut ! Il y un autre communiqué du parti socialiste, qui parle de  la révolution bolivarienne ! C’est quoi ce binz !

Ce parti est vraiment un ramassis de gauchos, d’anarchistes, de syndicalistes, de maoïstes, situationnistes, trotskistes ! Le Président des mous est au bord de la colère… il faut le calmer vite !

Une camomille et Fabius, c’est urgent !

Il est 4 heures du matin lorsque Laurent Fabius est en mesure  de présenter un communiqué officiel de la France  au nom du Président de la République : « Le Président défunt exprimait au-delà de son tempérament et de ses orientations que tous ne partageaient pas une volonté indéniable de lutter pour la justice et le développement. Je suis convaincu que le Venezuela saura surmonter cette épreuve dans la démocratie et l'apaisement »

Voilà ca c’est bien ! Cela ne veut rien dire sauf que je ne partage ni ses orientations ni son tempérament !

Ni socialiste, ni courageux la mort de Chavez aura chavez-melenchon.pngpermit à Hollande cet aveu tardif que nous avions  déjà deviné !

A 23h 10 Jean-Luc Mélenchon écrivait : « Ce qu’il est ne meurt jamais »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

morvandiaux 07/03/2013 19:12


Mercredi 6 mars 2013, quelques heures après l’annonce du décès du Président vénézuélien Hugo Chavez, Jean-Luc Mélenchon donnait une conférence de presse à l’Usine – 8′
http://www.jean-luc-melenchon.fr/2013/03/06/hommage-a-hugo-chavez/