Bonne année mon petit PG !

Publié le par letang-moderne

404698 2868700310362 1477280331 nT’es un drôle de petit parti toi ! Haut de tes quelques années,  comme 4 pommes, tu braves et tu défies,  tu déclenches, tu incites, tu excites et tu insistes encore. Tu provoques, tu affrontes, tu ne te méfies de rien !

Tu énerves Filoche…. Et j’adore !

Tu es facétieux comme pas deux. Quand la société toute entière  ou presque, si l’on en croit les journaux  transpire une sueur aigre faite de sotte xénophobie, toi, tu rassembles sur les plages du Prado des centaines de milliers de braves gens pour leur parler de notre mer ! Mare Nostrum !

Comment ça va ?
- Ça va.
- La famille, ça va ?
- Ça va.
- Et la santé, ça va ?
- La santé, ça va aussi.
- Bachir, on a un petit problème ici avec des harragas.
- Depuis quand les harragas sont un problème ?
- Oui, mais là, ils viennent chez nous.

Et tu expliques : Un harraga c’est un type qui part ! Pas un type qui vient ! Quatre types dans une barque qui viennent c’est une bonne nouvelle ! La mauvaise c’est pour leur famille qui reste !

Malicieux, va ! Un rien taquin même… Ton meilleur copain a 92 ans et tu le brusques comme  un chérubin de ton âge. Heureusement le vieillard est agile, 92 ans mais toutes ses dents, toutes ses dents et le couteau ! Allez soit gentil souhaite un bon anniversaire aux cocos !

Tu  ne fais rien comme les autres, partout on explique la misère et l’argent disparu !

Et toi tu invites au partage, on veut réduire la dépense publique et toi tu proposes la titularisation de 200 000 fonctionnaires ! Quand tu parles laïcité,  tu rappelles 2 choses fondamentales, d’abord la laïcité protège ceux qui croient, tous ceux qui croient. Ensuite la laïcité est un rempart puissant contre la marchandisation de l’existence : le savoir la santé et la culture !

 Mais pour qui tu te prends à l’heure des apéros saucisson vins rouge !

Tu es généreux comme tous les p’tits gars de ton âge ! Et quand tu donnes une définition du féminisme : « Un ou une féministe, c’est simple : c’est une personne qui se bat pour les droits des femmes afin qu’elles soient pleinement reconnues et traitées comme les égales des hommes. « Les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées sur l’utilité commune. »Article 1er de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen. Bon, ici il faut lire « Homme » avec un grand H. D’ailleurs, soit dit en passant, la question du vocabulaire et de la féminisation des textes, ce n’est pas juste une lubie de quelques-unes (dont ma personne). Cela participe bien d’un combat global qui rallie la pensée intellectuelle aux luttes de terrain et vice et versa. » Tu n’oublies jamais de la relier au combat global qui  fait de chaque instant de domination  un sujet de lutte !

Tu es audacieux, les vieux  sont là, ils se demandent  quel redressement productif ils vont pouvoir inventer, ils se chamaillent entre pro et anti-nucléaire et toi  tranquilou, tu proposes une définition efficace de ce que pourrait être le socialisme du 21éme  siècle !

 Les vieux avaient trouvé le slogan et toi tu dessines la perspective :

 «  Le but du socialisme est l’émancipation de la personne humaine par le partage de la richesse entre tou-te-s et l’éducation globale de chacun-e. Nous savons dorénavant que cet objectif ne peut être atteint par la croissance sans fin puisque l’écosystème qui rend la vie humaine possible ne le permet pas. Ce constat oblige à définir un nouveau modèle de progrès dans lequel doivent être repensés non seulement le système de production et d’échange, mais aussi le contenu des productions et les modes de consommation. Cette approche implique par conséquent l’ensemble de l’organisation sociale et politique. Elle nous oblige à penser de façon nouvelle ce qu’est le vrai progrès humain. Dans ces conditions, nous proposons un nouvel énoncé de notre stratégie pour le futur de l’humanité. Cette nouvelle conscience et son programme d’action sont l’écosocialisme. Ses méthodes sont la radicalité concrète, la planification écologique et la révolution citoyenne. »travailleurs grecs

Bonne année mon petit garnement, continue à sauter sur tout ce qui bouge, ne te soucies pas trop de ces accès de fièvres qui peuvent de temps en temps croiser une de tes réunions  internes, c’est que tu grandis tout simplement !

  Cours toujours et plus vite vers la lumière les vieux sont en train de comprendre qu’il faut rallumer les étoiles !

Bonne année à vous les partisans, les sérieux et les badins, les disciplinés et les rebelles, les ceux que j’aime et les ceux que j’aimerais ! Bonne année !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article