Avant je votais utile…. Mais c’était avant…..

Publié le par letang-moderne

 

526662 321320147932373 100001631715682 850830 2077833902 nQuand Marine Le Pen caracolait dans les sondages aux alentours de 20 %, nous étions tous là, à ne pas faire les malins, pris que nous étions entre l’étau, coincés entre sa mâchoire batave d’un côté, blessés par l’autre mandibule haineuse raciste et carrément démente !

Bien sûr, le fondamental de cette manœuvre est de virer Sarkozy le pourri, Sarkozy le menteur, le tricheur, Sarkozy  qui fait l’unanimité : il doit DEGAGER !

Remettre la fraternité au cœur du projet politique

Mais nous avons fait le boulot, d’abord en remettant la fraternité au cœur de notre programme, passant outre la brocardisation des « réalistes », dépassant les sarcasmes des « sérieux », nous sommes  allés à la rencontre des quartiers, face aux gens que l’on avait enfermés  dans le vote le Pen, en leur disant simplement que l’ennemi n’est pas l’immigré mais le banquier !

Poufferie à Solferino, marrade chez Valls qui court à l’époque  les télés exprimant, gregneugneu,  qu’il est le meilleur pour la sécurité, qu’il s’y connait en intégration…. Blancos par si, blancos par-là…

 Ils sont comme des  gnous en panique  à courir après les thèmes de la démente !

Oui il fallait oser dire que  les salariés de France étaient meurtris de voir naitre un enfant en centre de rétention, il fallait dénoncer cette tâche sur  notre histoire collective, il fallait redonner sa dignité au soit -disant vote ouvrier humilié dans sa prétendue intention de voter le Pen !528375_2517277589702_1786112509_1529775_5740545_n.jpg

C’est fait !

Et voilà la démente qui court derrière, reprenant les thèmes éculés de l’islamisation de la France, récupérant sans pudeur et avec horreur le crime abject d’un cerveau atrophié, son discours de fou n’attirera  que  les cinoques… les autres ont retrouvé le chemin de l’espoir !

Tordre le cou à la dette

Nous avons fait le boulot ensuite, en tordant le cou  à l’autre fable de la dette ! Sur tous les tons, sur toutes les antennes depuis des mois et des mois la même légende, le même folklore, cette rengaine incessante qui crucifie toute alternative : l’Etat est ruiné !

Leçon d’économie à Solferino, Grands airs de Cahuzac et Sapin, grands économistes attitrés de la social-démocratie hollandaise, l’un est chirurgien capillaire, l’autre  est chauve !

Commettant un imprimé avec Arthuis (chiraquien du centre) ils expliquent que la dette, la dette contraint toute politique économique, c’est le concours des austéritaires : qui volera des milliards ?

Oui il fallait oser dire qu’une autre politique était non seulement possible mais nécessaire,  il fallait démontrer  que le service de la dette ne pesé que 7 points du PIB, il fallait montrer que la dette est pour une grande part faite d’intérêts illégitimes et prohibitifs !

Oui nous avons su expliquer le mécanisme  filou des spéculateurs banquiers qui empruntent à moins d’un pour cent de taux d’intérêts à la banque européenne et qui revendent notre argent, 3 fois, 4 fois, 12 fois plus chers à nos Etats !

C’est fait !

Et voilà Hollande expliquant que la crise est aussi une crise de répartition des richesses, tant mieux ! Le voilà maintenant bricolant une improbable tranche d’imposition à 75%, quand le programme du  Front de gauche prévoit 14 tranches d’imposition alliant ainsi justice et crédibilité, sérieux et efficience.

Gagner les esprits et toucher les cœurs

Depuis le lancement du Front de Gauche, élections européennes, régionales et cantonales, nous martelions ces fondamentaux,  expulser le Pen du débat, battre Sarkozy et changer la gauche, ce que nous appelons une campagne d’éducation populaire, assemblée citoyenne après assemblée citoyenne, est en train  d’aboutir, notre campagne  électorale se transforme en mouvement de masse !

appaches.jpgC’est une insurrection civique qui est en train de se dessiner, loin des intimations à voter comme on nous dit !  Très loin des sommations du « c’est à prendre ou à laisser »

La France est en train de renouer le fil de son histoire qui ne baisse pas les bras, se dessine une perspective nouvelle de conquêtes sociales économiques et écologistes !

Le programme du Front de Gauche allie réalisme et volonté, audace et perspective !

Madame  Parisot a raison d’être terrorisé, grâce à nous, elle va quitter son poste de commandement de l’économie française,  la radicalité concrète que nous appelons de nos vœux, est à portée de vote, le 22 avril  avec l’irruption de peuple surgira le vote concret !

Commenter cet article

Nadine Bompart 04/04/2012 06:35

Avant je votais PS, par habitude dirons-nous....
Et puis le Front de Gauche est arrivé, et j'ai renoué avec mon vieux fond anarcho-révolutionnaire, celui qui s'était bien endormi depuis 83, depuis ma jeunesse...
Mais il ne dormait que d'un oeil le bougre! Le réveil fait du bien, se sentir vivant fait du bien!!!
Ce soir meeting de Jean-Luc à Limoges, on y va avec les potes, tous ensemble... Depuis combien de temps ça ne nous était pas arrivé ?
Et ça ne s'arrêtera pas de sitôt, peu importe les résultats des élections, on est en marche!!!
Résistons!