Assouline est un Balourd, pataud. Les communistes ne sont pas des caniches !

Publié le par letang-moderne

assouline-703172-jpg 483646Cours de l’Yser. Bordeaux, hiver 86. Des étudiants jouent au babyfoot dans l’arrière salle d’un bar tabac pas tout à fait lugubre… le kalimutxo coule plus que de raison, les discussions vont bon train. Entre deux parties, entre deux godets, revient l’organisation de la grande manif contre la réforme Devaquet… Chacun a sa petite idée… et la discussion bruyante qui s’installe exaspère un groupe de ruffians arsouilles…

Le ton monte... On se bouscule… PIF-PAF ! Les claques volent… Le jeune homme qui gnougnoute tout rouge du nez s’appelle David Assouline, il est  déjà cette sorte de dandy élégant et gommeux que l’on connaît.

 Il est le Porte Parole de la  LOR,  une petite scission « vargiste » de l’OCI qui intégrera la LCR l’année suivante. Le blanc-bec à la mode n’en mène pas large… « La vérité des révolutionnaires » a le nez qui coule tout rouge et la terreur frappe au fond de son jean Lewis !

On l’exfiltre, on l’évacue…  il n’a rien vu venir…on se moque un peu…

Et aujourd’hui le revoilà qui fait le gandin ! Pas satisfait de son rôle polichinelle extraverti dans le décor de la renonciation, le voilà qui se prend pour un homme politique. On le savait porte-parole du PS, et on croyait qu’il avait bien entendu qu’en définitive il s’agissait juste de faire l’agence de com du MEDEF, on l’attendait donc  vantant les mérites du « choc de compétitivité », reproduisant inlassablement les éléments de langages reçus de Matignon ! Mais non il la ramène !nez-qui-saigne.jpg

Quand son ami Leroux manie les menaces insinuant des mesures de rétorsions lors des élections municipales à venir, lui se fait tout miel, dégoulinant… Tète à claque !

Et le voilà, gros malin, essayant de diviser le Front de Gauche. Les scissionnistes ont une passion : semer la discorde.  Et que les communistes seraient des gens sérieux, raisonnables et tout, bien coiffés et fréquentables quand le parti de gauche, troupe hirsute à la solde du machiavélique Mélenchon, poursuivrait une lutte acharnée contre le gouvernement dans le but unique d’assouvir des désirs « personnels » du dit Mélenchon !

Pour lui donc, le Front de Gauche, c’est d’un coté des  communistes agenouillés, conquis et domestiqués, gouvernables obéissants que l’on subordonnerait à coup de résignation et de sagesse pendant que de l’autre, cabré, farouche, indocile et indomptable, caractériel et furibond, le parti de gauche vociférerait une opposition incompréhensible, une sorte de mélodie punk qui heurterait le tympan des poudrés de la rue Solferino !

Le but de l’élégant au nez rouge est pitoyable de bassesse, ridicule d’inefficacité. La stratégie des maniérés du Parti Sournois est aussi transparente qu’elle est douteuse. Il s’agit, par tous les moyens, de combattre avec acharnement le processus de recomposition d’une gauche alternative, crédible, rassemblée et capable de proposer et de mettre en œuvre la politique qui tourne le dos à l’austérité et ouvre des perspectives au changement !

yeux-bandes.jpgBien évidemment vous n’entendrez jamais dans les points de presse  de l’enfariné des critiques ou des débats sur les sujets sérieux, pas un mot sur nos propositions de Contre-budget.

Le mépris dans lequel ils entendent nous enfermer est une sorte  de triple  faillite. Faillite de la stratégie d’union de la gauche qui ignore les 4 millions d’électeurs qui ont permis de chasser Sarkozy et qui sème la division à gauche. Faillite de la raison  qui refuse de comprendre que les politiques en œuvre mènent tout droit à la catastrophe, alors que l’urgence appelle à l’investissement public seul à même de créer les conditions nécessaires à un nouveau développement écologique et social ! Faillite du courage qui appelle à la lutte contre la finance et non aux manœuvres dilatoires de divisions et d’enfumage…

Il y a 25 ans dans un bar du cours de l’Yser il ne voyait rien venir…. Il est aujourd’hui le porte-parole le d’un parti aveugle !

 

 


 

 

Commenter cet article

fanfanchatblanc 13/11/2012 14:45


Un constat fort juste.. je ne connaissais pas les mésaventures de jeunesse de ce monsieur.


Bien amicalement